Skip to content Skip to footer
Par Alexandre du Gardin - Le 12 juillet 2022

Le cinéma, on l’aime, on le sous-estime, on l’encense, on le critique… en tout cas on en a be-soin ! C’est quasi vital, et depuis que les frérots Lumière l’ont inventé en 1895, nous autres Frenchies n’ont eu de cesse de nous rendre dans les salles obscures pour apprécier d’excellentes toiles. Seuls, en famille ou avec nos amoureux·ses, le septième art est toujours un merveilleux moyen de s’évader et d’oublier ses petits tracas pendant une heure ou deux…

Il faut dire que la France a connu son lot de bons films depuis la création du cinoche, et son lot d’énooormes succès par même occas’. Dans cet article, nous vous listons donc les 30 plus gros cartons de l’Histoire du cinoche frenchy. Vous y retrouverez quelques grands noms tels que de Funès, Depardieu, Cotillard, Fernandel… alors restez jusqu’au bout, vous n’êtes peut-être pas à l’abris de quelques surprises…

30. Le Cinquième Élément (1997) de Luc Besson → 7 727 697 entrées

Le plus ricain des films français ! Luc Besson est aux manettes d’un film de SF qui ne vieillit pas tant que ça, même 25 ans après. Avant-gardiste, ni plus ni moins…

29. Le Comte de Monte-Cristo (1954) de Robert Vernay → 7 780 642 entrées

L’adaptation ciné du roman d’Alexandre Dumas, avec Jean Marais dans le rôle principal… Un grand classique ! 

28. Le Gendarme de Saint-Tropez (1964) de Jean Girault → 7 809 334 entrées

C’est la première mention de Louis de Funès dans ce top… et certainement pas la dernière, croyez-nous ! Il s’agit-là du premier épisode des Gendarmes, numéro 1 des six films qui suivront jusqu’en 1982. Pour la petite histoire, les six premières minutes du film sont en noir et blanc jusqu’à ce que l’intrigue s’installe à Saint-Tropez. Le film prend alors des couleurs !

27. La Vérité si je mens ! 2 (2001) de Thomas Gilou → 7 826 393 entrées

“Nikoumouk, ça veut dire longue vie” !

26. Un Indien dans la ville (1994) de Hervé Palud → 7 870 802 entrées

Mimi-Siku ! Ludwig Briand, qui interprétait le rôle du petit Indien, prétend avoir fait la scène de l’escalade de la tour Eiffel sans aucun harnais de sécurité… Ça rend bien en tout cas !

25. Les Visiteurs II : Les Couloirs du temps (1998) de Jean-Marie Poiré → 8 043 129 entrées

On commence avec le second volet, le premier arrive bientôt. On note ici la première apparition de l’une des poules aux œufs d’or du cinéma frenchy – dès qu’il joue dans un film, c’est un carton : Christian Clavier.  

24. Violettes impériales (1952) de Richard Pottier → 8 125 766 entrées

La première comédie musicale de ce classement ! Il s’agit du remake d’un film muet, le personnage masculin principal ayant d’ailleurs été repensé pour mettre en valeur les prouesses vocales du ténor Luis Mariano.

23. Rien à déclarer (2011) de Dany Boon → 8 150 825 entrées

Dany Boon fait son entrée accompagné de Benoît Poelvoorde. Ensemble, ils nous pondent un film franchement poilant, qui touche aux petits différends entre Français et Belges. C’est parfois cinglant, mais ça reste bon enfant !

22. Les Choristes (2004) de Christophe Barratier → 8 636 016 entrées

Et 1 et 2, et 1,2,3,4 : Voiiiis sur ton chemiiiin, gamiiins oubliés égaréééés !

21. Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain (2001) de Jean-Pierre Jeunet → 8 636 041 entrées

C.U.L.T.E. ! Le saviez-vous ? Audrey Tautou ne sait pas faire de ricochets. Les scènes ont donc été réalisées avec des effets spéciaux ! Ça va, y’a pas de honte Audrey…

20. Le Bataillon du ciel (1947) d’Alexander Esway → 8 649 691 entrées

Un film de guerre frenchy – assez rare pour être souligné – de 2h10, qui fut un immense succès pour l’époque. C’est un peu notre Full Metal Jacket à la française ! À voir de toute urgence pour ceux qui seraient passés à côté.

19. La Vache et le Prisonnier (1959) d’Henri Verneuil → 8 844 199 entrées

Fernandel ! Un autre film de guerre, mais plus drôle et plus gentillet cette fois, à réserver en cas de petit coup de mou…

18. Emmanuelle (1974) de Just Jaeckin → 8 893 996 entrées

On n’a jamais entendu parler de celui là… 😇

17. Astérix & Obélix contre César (1999) de Claude Zidi → 8 948 624 entrées

Les aventures de nos Gaulois favoris enfin adaptées au ciné, avec le retour de ce bon vieux Clavier, qui partage cette fois l’affiche avec un autre monstre du cinéma français : l’excellent Depardieu bien sûr. Pas le meilleur Astérix, pas le pire non plus.

16. L’Ours (1988) de Jean-Jacques Annaud → 9 136 266 entrées

Caster un véritable ours en tant que protagoniste principal de ton film… Un pari vraiment risqué, mais qui a payé ! On approche lentement mais sûrement des 10 millions d’entrées, on rentre dans le dur là…

15. Le Grand Bleu (1988) de Luc Besson → 9 194 343 entrées

Encore un Besson, encore des animaux… Un film magnifique, qui est resté à l’affiche pendant 1 an du fait de son énorme succès. On ne se lassera jamais des prouesses de Jacques Mayol !

14. Le Dîner de cons (1998) de Francis Veber → 9 247 001 entrées

Lhermitte, Huster, Villeret et un pitch original : la recette parfaite d’un triomphe assuré. C’est drôle, c’est touchant, c’est bien joué, c’est parfait :10/10 !

13. La Guerre des boutons (1962) d’Yves Robert → 9 936 391 entrées

Un long-métrage avec les marmots les plus choux de l’univers en tête d’affiche et cette réplique cultissime : “Si j’aurais su, j’aurais pas venu !”. Pourquoi le film n’a pas fait 7 milliards d’entrées ? C’est la question que l’on se pose.

12. Les Misérables (1958) de Jean-Paul Le Chanois → 9 940 533 entrées

Gabin, Bourvil, Blier… L’une, si ce n’est LA génération dorée des acteurs frenchy. Dieu qu’ils nous manquent ! En tout cas, voici une superbe adaptation du roman de Victor Hugo, parfait pour les collégiens qui doivent lire le bouquin et qui ressentent une petite flemme.

11. Trois hommes et un couffin (1985) de Coline Serreau → 10 251 465 entrées

L’ancêtre des buddy movies à la française : Les Gamins, FIVE, Radiostars, Les Trois Frères… Tous s’en sont inspirés, et c’est une bonne chose ! Ça rend heureux ces films-là.

10. Taxi 2 (2000) de Gérard Krawczyk → 10 345 901 entrées

On rentre tranquillement dans le top 10 avec le second opus – et meilleur, à nos humbles avis – de la saga Taxi. Cotillard, Naceri et Diefenthal dans un cocktail humour / action qui régale. Deux mots nous viennent à l’esprit : génialement efficace !

9. Les Bronzés 3 : Amis pour la vie (2006) de Patrice Leconte → 10 355 928 entrées

Pas le meilleur des trois – peut-être le pire en fait – mais de loin le plus gros succès. En vrai de vrai, il est pas si mal : on avait en tous les cas grand besoin de les revoir ensemble au ciné une dernière fois, 27 ans après le second volet. 

8. Le Corniaud (1965) de Gérard Oury → 11 739 783 entrées

Le duo mythique : Bourvil et de Funès bien évidemment ! Les deux compères ont partagé l’affiche de pas moins de 18 films sur le grand écran, on peut dire qu’ils avaient une bien belle synergie. Le Corniaud est un long-métrage hilarant, et c’est un vrai bonheur de les voir aussi complices ces deux-là.

7. Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? (2014) de Philippe de Chauveron → 12 361 430 entrées

Pas notre préf, mais on peut comprendre l’engouement. La recette est tout de même bonne, les acteurs convaincants, malgré pas mal de gros clichés qui viennent un peu rogner notre plaisir… Ah et Clavier… à nouveau !

6. Le Petit Monde de Don Camillo (1952) de Julien Duvivier → 12 791 168 entrées

Un film franco-italien qui a fait de Fernandel l’un des piliers de notre culture, et le plus gros succès tricolore de l’année 52…

5. Les Visiteurs (1993) de Jean-Marie Poiré → 13 782 991 entrées

Jacquouille, Godefroy, Frénégonde de Pouille, des perso légendaires, et sans nul doute notre film de chevet numéro uno depuis sa sortie en salles il y a bientôt 30 ans de ça. On a du le voir au moins cinquante fois, et on en redemande…

4. Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre (2002) d’Alain Chabat → 14 559 509 entrées

LE film d’une génération avec un casting 1000 étoiles et des répliques cultes toutes les cinq minutes, voyez plutôt : “Pas d’palais, pas d’palais”, “Le lion ne s’associe pas avec le cafard”, “Il n’y pas de bonnes ou de mauvaises situations…” “Sympa ta robe !” … et ça ne représente même pas un centième desdites répliques… On attend le prochain avec impatience d’ailleurs, peut-être qu’il se frayera un chemin dans ce classement qui sait ?

3. La Grande Vadrouille (1966) de Gérard Oury → 17 267 607 entrées

On y est : le podium ! Si vous avez quelques connaissances ciné, vous ne serez sans doute pas surpris par le trio de tête. Il est en tout cas bon de savoir que La Grande Vadrouille a détenu le record d’entrées en France pendant 42 ANS  – soit à peu près l’âge de votre tante Ginette – avec 17 millions d’entrées – pour une population française à l’époque de 50 millions… 1/3 de la population totale a donc vu le film ! Un engouement, comment dire… plutôt massif !

2. Intouchables (2011) d’Olivier Nakache et Éric Toledano → 19 490 688 entrées

Un film, même si plus récent, déjà culte ! On a a-do-ré suivre ces deux personnages qui fonctionnent si bien ensemble, contre toute attente. Pour la petite histoire, Intouchables est le plus gros carton français à l’étranger, avec quelques 430 millions de billets verts récoltés. Une autre anecdote puisque vous en redemandez : l’idée du film est inspirée d’une histoire vraie, même si à la base le vrai Driss – ici joué par Omar Sy – était un jeune algérien du nom d’Abdel. Les réalisateurs ont changé sa nationalité pour la simple et bonne raison qu’ils avaient adoré bosser avec Omar Sy sur d’autres projets à l’époque… Un rôle qui lui allait comme un gant, puisqu’il avait lui même expérimenté la vie en banlieue parisienne.  

1. Bienvenue chez les Ch’tis (2008) de Dany Boon → 20 489 303 entrées

Qui est surpris ? Voilà plus de 14 ans maintenant que le film de Dany Boon est sorti, et se hisse au sommet du classement des films ayant fait le plus d’entrées dans l’histoire du cinéma français. Un film pourtant sans grande prétention puisqu’il a coûté “seulement” 11 millions d’euros à produire – pas grand chose comparé aux 50 millions d’Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre -, mais qui nous a attendri avec ses bonnes idées, ses personnages chauvins et attachants… Alors félicitations mister Boon, plus que 28 ans pour battre La Grande Vadrouille, et franchement on y croit !

Un grand merci aux copains de chez SensCritique pour les précieuses informations, et vive le cinoche français !