Skip to content Skip to footer
Par Les Petits Frenchies - Le 18 novembre 2013

 

Interview de Julien, Claude et Antoine, fondateurs de Iota Element.

Parlez-nous un peu de votre histoire ?

On se connaît depuis le primaire… Nous avons commencé par jouer aux billes ensemble, au POG, aux cartes Magic au collège puis, comme pas mal d’ados de notre génération, nous avions un groupe de musique au Lycée, se voyant un jour Rockstars.

C’est à partir de ce moment là que Julien et Claude se sont intéressés à la lutherie. Ils avaient pour projet de se construire leur propre guitare. Le BAC en poche, ils se sont orientés vers un CAP d’ébénisterie à Château Chinon. Conseillés par leurs profs et découvrant petit à petit les opportunités du métier d’ébéniste, ils ont alors décidé de poursuivre dans cette voie en intégrant le lycée Faidherbe à Paris pour obtenir leur Brevet des Métiers d’Art. C’est donc après avoir eu le courage de retourner trois ans en arrière pour suivre une formation manuelle qu’ils ont finalement intégré l’Ecole Boulle, Julien a perfectionné ses compétences en ébénisterie et Claude s’est spécialisé en finition (laque, vernis).

Les artisans, l’inspiration artistique, c’est eux.

Pour ma part, j’ai mis beaucoup plus de temps à savoir ce que j’allais faire de ma vie. Bon en mathématiques et passionné de musique, j’ai d’abord eu l’envie de devenir ingénieur du son. J’ai donc emprunté le chemin des classes prépa. Je me suis vite aperçu que les mathématiques appliquées au traitement du signal sonore me dépassaient totalement et j’aurais tout abandonné sans les conseils « avisés » de mes parents : « vu que tu ne sais pas vraiment quoi faire, ne te ferme aucune porte, laisse toi le temps et tu verras plus tard »

Tant mieux, car j’ai ensuite intégré les Arts et Métiers, ce qui m’a permis de suivre une formation généraliste et très riche humainement. J’avais ainsi toutes les cordes à mon arc pour faire ce qui me plaisait.

L’ingénieur, le pragmatisme, c’est bibi !

Ayant toujours fait nos conneries comme vécus nos passions ensemble, on s’est alors imaginés créer notre entreprise tous les trois. Un mix entre de la lutherie, de l’ébénisterie, du son et de l’ingénierie. Comme quoi, quelque soit le parcours, il est toujours possible de revenir à ses premiers amours. Et ça rime.

Qu’est-ce que Iota Element ?

IOTA Element c’est notre bébé, le projet pour réaliser nos passions. C’est une marque d’excellence alliant un savoir-faire artisanal ancestral aux technologies numériques haut de gamme. Notre premier meuble, « Echo », est un bureau intégrant un système HiFi  « full digital ». Sa conception a nécessité un long travail de développement, en collaborant avec des partenaires réputés dans le milieu de l’acoustique (HP Systèmes) et de l’électronique (Cairn). Dans notre travail, nous recherchons aussi bien à atteindre un niveau de qualité esthétique que des caractéristiques fonctionnelles irréprochables. C’est beaucoup de patience.

Quelles sont vos inspirations ?

La musique bien entendu et des musiciens passionnés et virtuoses dans leur domaine. Pour citer des noms : Maceo Parker, Marcus Miller, De La Soul, Nirvana, System, RATM, Wu Tang, Kavinsky…

« On est très pour l’éclectisme »

Les designers et architectes que l’on pourrait qualifier de « fonctionnalistes ». Des passionnés, qui pensent avant tout leur travail comme une manière d’anticiper sur nos modes de vie, nos mœurs et notre environnement sans pour autant créer d’objets absurdes. « C’est design » comme on dit, ce qui ne veut rien dire. La beauté d’un objet réside dans son concept, ses fonctionnalités ET dans son apparence. C’est un tout.

Ce qui est étrange actuellement en France c’est que l’on dissocie complètement les métiers techniques et les métiers artistiques. Les uns voient les autres comme des farfelus, les autres voient les uns comme des geeks sans inspiration artistique. C’est dommage car l’un ne va pas sans l’autre si on veut posséder une réelle force de création.

Quels sont vos projets ?

Partir en vacances dès que ce sera financièrement possible. Cela fait un an et demi que l’on travaille non stop sur le projet, c’est épuisant.

Concernant les nouveaux produits, nous travaillons actuellement au développement d’une paire d’enceintes haut de gamme. Toujours en planchant sur un design étroitement lié aux contraintes fonctionnelles et sur des textures amusantes. La partie acoustique a été prise en charge par notre partenaire « HP Systèmes », un artisan de l’audio, fabricant d’enceintes sur-mesure. Pour l’année prochaine, nous aimerions sortir un luminaire, en jouant avec des technologies comme le OLED.

Un dernier mot pour Les Petits Frenchies ?

C’est un plaisir de voir autant de jeunes s’investir dans des projets d’entreprises en ces temps où on nous assène des idées négatives sur notre avenir. Pour les intéressés, n’hésitez pas à passer nous voir à l’atelier pour casser la croute autour d’un bon Bourgogne. Ça envoie du bois !

Merci à vous trois !

DECOUVRIR IOTA ELEMENT