Skip to content Skip to footer
Par Alexandre du Gardin - Le 9 septembre 2021

Aaah la Bretagne… On l’aime pour de nombreuses raisons : ses panoramas, ses paysages à couper le souffle, cette ambiance médiévale que l’on retrouve dans certains endroits et aussi la passion inépuisable de ses habitants pour leurs terres… Mais ce qu’on aime peut-être par-dessus tout, c’est sans aucun doute la gastronomie !

Des plats jamais prétentieux à la générosité inégalée : de la viande (beaucoup), du poisson (beaucoup), du froment (beaucoup) et du beurre (beaucoup beaucoup beaucoup). Voici donc les 10 spécialités bretonnes que l’on préfère, et que vous pourrez (re)découvrir si jamais vous passez dans la superbe région d’Armorique… Kalon digor – ça veut dire « bon appétit » !

La galette-saucisse

La galette-saucisse, c’est une vision du fast-food à la bretonne. Rien de mieux qu’une grosse saucisse grillée enveloppée dans une crêpe dentelle traditionnelle. Le petit en-cas parfait pour assouvir une petite faim en quelques bouchées gourmandes – sans en abuser non plus !

La roulade Sévigné

On se dirige vers quelque chose d’un peu plus fin : la spécialité de Vitré se compose d’une pintade désossée et parsemée d’un mélange de pommes, noix et champignons de Paris. Si vous tombez sur un bon restau pendant vos escapades en Bretagne, vous savez quoi commander !

L’andouille de Guémené

Non, il ne s’agit pas d’une insulte : l’andouille de Guémené est une spécialité de la commune de Guémené-sur-Scorff, dans le Morbihan. Sa compo ? Une charcuterie à base d’abats de porc enfilés les uns sur les autres, fumée puis cuite à l’eau. Une apparence et un goût tous deux assez particuliers, qui satisferont uniquement les palais les plus aiguisés et chevronnés.

Le Kig-ha-farz

Le Kig-ha-farz est une spécialité de la région du Léon. Elle se présente sous la forme d’un gros ragoût composé de farine de blé noir, de froment, de bœuf, de lard, de carottes, de chou blanc, de poireaux et de navets. Un plat généreux au possible, avec de la bonne viande et de bons légumes qui rempliront les estomacs de deux équipes de rugby après un long match sous la pluie. Du réconfort dans un pot !

La cotriade

La cotriade est tout simplement une soupe de poisson qui vient du sud de la Bretagne – décidément le sud et la soupe de poisson, c’est comme une belle histoire d’amour… La recette, l’une des plus anciennes puisqu’elle date des années 1870, consiste à balancer tous les fruits de mer qui vous passent sous la main dans une marmite géante : rouget, congre, maquereau, grondin, vieille, moules, coques, étrilles, crevettes et langoustines… De quoi vraiment étancher vos envies de fruits de mer pour un bon moment.

On passe aux desserts ! Et un petit jeu pour trinquer avec les copains : buvez un coup dès que vous lisez le mot « beurre »… Prêts ? C’est parti !

Le kouign-amann

Qui ne le connaît pas celui-là ? Le kouign-amann est une spécialité culinaire de Douarnenez et qui, malgré la difficulté que l’on éprouve à l’écrire correctement, est un bonheur à découvrir et à déguster… Kouign signifie « gâteau » et amann « beurre ». Cette emblématique pâtisserie sera le dessert et / ou goûter idéal pour tous les gourmands de ce monde. De la pâte à pain, du sucre, beauuuuucoup de beurre, pour une pâtisserie repliée en feuillage qui allie le beau avec le bon… Un incontournable !

Les galettes et crêpes

Comment parler des spécialités bretonnes sans mentionner les crêpes ? Que ce soit la sucrée au froment ou la salée au blé noir ou au sarrasin, les Bretons sont clairement de véritables as de la crêpe. Traditionnellement cuites sur une billig – cette grande plaque en fonte d’acier -, la crêpe doit être toujours fine et légèrement croustillante, agrémentée des ingrédients de votre choix, avec un petit verre de chouchen ou une bolée de cidre en accompagnement… Vous êtes aux anges les amis !

Le gâteau breton

C’est la petite pause sucrée dont vous avez besoin ! Parfait pour accompagner un café ou à tremper dans le lait au petit-déj, ce gâteau se compose de beurre demi-sel – ben tiens -, de sucre, de farine et de jaunes d’œuf. Rien de plus simple, rien de plus bon !

Le far breton

A long time ago, in a galaxy far far away… La recette est simple comme bonjour : œufs, sucre, farine et lait. Eh oui vous avez bien lu : pas de beurre dans celui-là, qui reste malgré tout un dessert traditionnel breton et surtout un classique vraiment délicieux. Si vous vous sentez un peu fébriles, rajoutez un peu de beurre au pire, ça ne fait jamais de mal… Il est néanmoins possible de l’agrémenter d’un peu de rhum brun ou de fruits – pruneaux, raisins secs – si vous vous sentez d’humeur funky !

Le caramel au beurre salé

Typique de la Bretagne, ce caramel mou, qui a la particularité d’être réalisé avec du beurre salé, se déniche dans les livres de recettes depuis 1946. Il sera par la suite rapidement popularisé et vendu dans de nombreuses confiseries bretonnes, notamment dans le Morbihan. Depuis, comme vous le savez la saveur « caramel au beurre salé » est un véritable argument commercial séduisant dans tous les supermarchés de France/ Glaces, pâtes à tartiner, biscuits et l’on en passe… Encore une chose magnifique que l’on doit à ces extraordinaires Bretons !

Si vous désirez garder la ligne, vous savez où ne pas vous rendre… Ils mettent du beurre dans le caramel, sont fous ces Bretons ! Plus sérieusement, la Bretagne est lieu de plats tantôt généreux, tantôt gourmands, et toujours conviviaux. Alors merci les Bretons, et ne changez pour rien au monde. Kenavo !

Crédits photographiques (header) © @abeautifulplate