Skip to content Skip to footer
Par Les Petits Frenchies - Le 21 août 2013

 

Y a t-il un sport plus français que la pétanque ? Plus qu’un sport, la pétanque est un véritable art, une bonne vieille tradition française que l’on croise régulièrement dans les films de Marcel Pagnol. Dans le Sud, rythmé par l’hymne des cigales, près de la plage, à l’ombre des platanes, ou en ville, on a tous fait du gringue à cette petite boule en bois qui sert de but, appelée pour une raison obscure « cochonnet » (rond + minus = « petit cochon » ?).

Ce loisir estival ou véritable sport national (il existe des tournois et championnats toute l’année : les Français étant bien évidemment champions du monde) vient de l’expression « pieds tanqués » qui veut dire « pieds joints » ou « pieds plantés » en provençal. Les joueurs ne prennent en effet jamais leur élan, puisqu’ils sont prisonniers du cercle dessiné au sol.

Le premier concours de pétanque ? 1910. But du jeu ? Chasser la boule de l’adversaire (« tirer ») ou lancer votre boule pour la placer le plus près possible du cochonnet (« pointer ») afin de gagner des points.

Petit dico de la pétanque pour jouer comme les pétanqueurs pros :

« Faire un biberon »: la boule colle le but. « Plomber » : pointer en lançant la boule très très haut pour ne pas qu’elle roule à l’atterrissage. « Faire un palouf » : rater son coup (envoi de la boule beaucoup trop courte). « Faire une casquette » : frapper une boule sur sa tête, ce qui fait que la boule ciblée ne bouge pas, ou très peu.

Si vous voulez en savoir plus, il existe le Musée international pétanque et boule à Saint-Bonnet-Le-Château.

TOUT CONNAITRE SUR LA VIE À LA FRANÇAISE 

© Willy Ronis pour la photo de couverture, Richard Avedon et Janine Niépce.