Skip to content Skip to footer
Par Mathieu - Le 3 mars 2016

Que vous soyez sur un projet entrepreneurial ou culturel, on a la chance d’être aux premières loges pour apprécier le fruit de votre travail. Depuis le début de l’année on a reçu un paquet de trucs, fouiné pas mal, et aussi booké de jolies interviews : du coup on s’est dit qu’il était grand temps de rebrancher Radio Frenchy, et pour de bon cette fois.

Toutes les deux semaines, on vous présente 3 groupes, que des Frenchies comme on les aime.

Piste n°1 : Dissident – Hotline Bling (Drake)

Pour ne pas perdre plus de temps, on attaque avec un plan séquence de quatre mecs à capuche prêts à en découdre. Quatre dissidents bien décidés à monter jusqu’au sommet de la scène musicale frenchy, celle qui a du mordant – celle qui s’en donne les moyens.

Leur première cible : Drake (rien que ça). Une reprise portée par un synthé planant et une rythmique terriblement excitante, qui se transforme en solo électrisant d’une guitare qui ne demandait qu’à tout envoyer depuis le début. Des influences antinomiques cherchant toutes à s’imposer, avant de finalement trouver l’équilibre entre les deux pas de danse du chef de file. On vous aura prévenu.

Des Frenchies à suivre de près : sur Facebook, Twitter et Instagram

Piste n°2 : Chris and Juno – Pure

Il porte le nom d’un groupe, mais Chris est pourtant bien l’unique membre de ce projet ; Juno n’étant pas son chien mais son synthétiseur (un Juno60). Ce multi-instrumentiste oeuvre depuis 2008 et est resté longtemps bien rangé parmi les bijoux de la playlist Nova.

Aujourd’hui Chris a 8 années de pratique en plus au bout des doigts et le résultat est là. Sur le fond comme sur la forme, Pure est une chanson pleine de contraste qui va puiser ses racines à la fois dans une pop estivale et un électro hivernal. Elle est soulignée dans toute sa longueur par une polyphonie homme/femme sublime, et arrangée par Alex Gopher himself (pour les connaisseurs dans la salle).

Retrouvez Chris (et Juno) : sur Facebook et Instagram

Piste n°3 : Babel – La Valse à Mille Temps (Jacques Brel)

Vous pensiez chanson francophone de Brel intouchable ? La vraie hein, celle qui a le génie des textes ponctués de punchlines aux « r » roulés. Eh bien détrompez-vous. Pour s’attaquer à un monument pareil il faut simplement taper là où personne ne s’y attend, et c’est précisément ce qu’a fait Babel. Monter l’intensité d’une valse à mille temps en la faisant flirter avec un beat de fond électronique ambiance trap music . . . résultat : magnifique.

Ce qui nous plaît particulièrement aussi dans cette affaire, c’est que la chanson est livrée avec un clip. Une ode à Paris de 4 minutes signée Sebastien Vion, qui a su parfaitement retranscrire les étranges émotions de la chanson. Babel a signé tout un EP comme ça, et pour l’écouter c’est juste ici.

Retrouvez Babel : sur Facebook, Twitter et Instagram

En parlant de Paris et parce que l’on supporte toutes les belles initiatives qu’elles soient grandes ou petites – on vous file en bonus 2 minutes 56 de rap music signé Kagou écrites en mémoire aux événements que l’on connait.

ET NOS INTERVIEWS DE TALENTS C’EST ICI