Skip to content Skip to footer
Par Mathieu - Le 24 mars 2015

C’est à l’heure où le rock’n’roll résonnait dans toutes les têtes, tous les bars, toutes les radios, que le hip-hop est arrivé en France. Véritable religion pour certains, incompréhension totale pour d’autres, retour sur les années décisives de la street-culture avec Vincent Piolet l’auteur du livre Regarde ta jeunesse dans les yeux.

Si vous avez grandi dans la génération 80-90, on ne reviendra pas sur les vêtements que vous portiez, vous êtes déjà pardonnés. À cette période la culture française a connu un virage à 180° et bon nombre d’entre vous se sont laissés embarquer dans cette grande aventure vestimentaire et musicale. La faute à qui ? Aux démons de minuit ? Peter et Sloane ? Peut-être, mais pas que.

À cette époque les rues de Paris sont balayées par un vent venu des USA : le hip-hop. Pour les adeptes de ce style complètement décalé, présenter à l’époque une version française de ce courant est-américain était mission impossible. Du rap français, sérieusement les gars. . .

Et pourtant. Vous les avez reconnus ? Joey Starr et sa jolie casquette Kangol et Vincent Cassel au beat box. Son frère Mathias (alias Squat) est à droite et son confrère Solo au milieu avec son bob et son teddy Def Jam. Croyez-le ou non, ces gars là ne le savent pas encore mais ils sont sur le point de débouler dans le showbiz. Et pour longtemps.

Le livre « Regarde ta jeunesse dans les yeux » des éditions Le mot et le reste vient de sortir et retrace l’histoire du hip-hop français telle qu’elle a été vécue par les grands noms du milieu, un essentiel pour les curieux et amateurs de street-culture.

Regarde ta jeunesse dans les yeux – Naissance du hip-hop français 1980-1990 de Vincent Piolet, aux éditions Le mot et le reste.

Joey Starr et Kool Shen - NTM

Préface du rappeur Dee Nasty :

« Qui connaît l’histoire du premier français à avoir sorti un disque hip-hop en 1983 à Los Angeles aux côtés d’un certain Andre Young, futur Dr Dre ? Qui connaît l’histoire des premières soirées hebdomadaires hip-hop au début des années 1980 (Émeraude, Bataclan) ? Celle des premiers graffeurs qui rompent avec les pochoiristes ? Des premiers breakers s’entraînant sur un lino posé à même le trottoir ? Ce livre explore la naissance d’un mouvement qui était encore une contre-culture (absence d’argent, d’institutions et de médias) dans les années 1980, loin d’imaginer qu’il allait devenir une culture de masse. En parallèle des mouvements artistiques qui la composent, l’histoire du hip-hop français ne peut faire l’économie du récit de phénomènes sociaux ayant joué un rôle de premier plan (les derniers bidonvilles de Nanterre, la naissance de la banlieue etc.) Pour construire cet ouvrage, Vincent Piolet s’est basé sur les interviews d’une centaine de personnes, allant d’artistes reconnus (Kool Shen, Stomy Bugsy, Bando) à des acteurs anonymes mais respectés de l’underground (Style J, Saxo, Iron 2), ayant tous pavé un chemin favorable à l’explosion du hip-hop français qui n’aura lieu que dix ans plus tard. »

RETROUVEZ TOUTE NOTRE ACTU FRENCHY