Skip to content Skip to footer
Découvrir !
Par Les Petits Frenchies - Le 5 novembre 2019

Aaaahh être vendeur·se en boulangerie, se réveiller de bon matin pour humer les chaudes et réconfortantes odeurs des pains de campagne, des pains au choc / chocolatines qui dorent lentement dans le four, égayer les visages des clients avec de bons croissants bien croustillants quelques heures plus tard… Le job rêvé de tout bon Frenchy non ? Eh bien pas forcément…!

Il faut croire qu’aujourd’hui la vie d’un·e vendeur·se en boulangerie n’est pas de tout repos car le métier est, d’après Coline, qui exerce ce travail dans une boutique près de Tours, bien plus difficile qu’il n’y paraît. « C’est un métier stressant et il faut être sûr de soi, sûr de ses produits » explique-t-elle (France 3). Cette boulangerie dans l’Indre-et-Loire aurait désespérément besoin d’un·e employé·e en plus pour alléger le boulot des quatre autres salariés qui y travaillent toute la semaine. Et cela depuis plus de 6 mois ! De façon plus globale, le secteur de la vente en boulangerie peine aujourd’hui à recruter. Alors on ne voudrait pas se faire passer pour Pôle Emploi, mais sachez que pas moins de 7000 postes sont à pourvoir en France en 2019, et la Fédération des Entreprises de Boulangerie (FEB) a lancé une grande campagne de communication pour essayer de relancer de l’engouement pour ce métier qui attire de moins en moins de personnes chaque année. Espérons qu’ils y parviennent, parce qu’une vie sans pain c’est comme une fondue sans fromage… c’est impossible !

Découvrir !