Skip to content Skip to footer
Par Clelia Spitalieri - Le 12 août 2016

Un tarot avant le dîner ? Une belote au bord de la piscine ? Les meilleures alliées de l’été reviennent sous toutes leurs formes : pensez à emporter votre jeu ! Car un été sans cartes, c’est comme un été sans rosé (ni tapenade), ça n’a aucune saveur. On révise ensemble nos classiques, de l’incontournable et élégant Trou du cul au cruel Barbu.

L’incontournable : le tarot

image002

Celui qui suscite des réactions offusquées, du genre « Mais tu m’as bouffé mon petit », des clans éphémères, de franches séances de rigolade, de machinations obscures, de contemplation de beaux atouts . . . Le tarot, c’est l’élément clé de vos vacances, la carte à abattre dès que l’ennui pointe son nez et que vos copains se dirigent vers leur chambre à 22h30.

Le bête et méchant : la bataille corse

marius

Nul besoin d’avoir fait Polytechnique pour comprendre ce jeu de bataille déniaisé : l’idée ? Taper le tas de cartes du centre quand deux cartes de même valeur se suivent pour récupérer toutes les cartes du tas. Le but ? Obtenir toutes les cartes. Attention à vos mains, on vous prévient ça fait mal. Si vous avez ingurgité 2 litres de rosé, vous oubliez, vous aurez besoin de tous vos réflexes !

Le dernier né : le Gen Why

Pourquoi Gen Why ? Parce que c’est le jeu créé pour la génération Y, celui qui récompense le mauvais esprit et le cynisme pur et dur. Chaque joueur a plusieurs cartes en main et doit répondre ou compléter la phrase lue par le maître du jeu, qui choisit sa réponse préférée : parfaitement subjectif et parfaitement immoral. Celui dont la carte est choisie gagne un point et devient le maitre du jeu du tour suivant, et ainsi de suite jusqu’à ce qu’un joueur ait 5 points.

Le sournois : le Barbu ou Roi de coeur

Le Barbu, c’est ce jeu fourbe où vous pensez vous en être superbement tiré à la moitié de la partie, mais vlan ! Vous vous retrouvez avec la dame de pique et un florilège de coeur juste à la fin. Pour les règles, on vous laisse vous renseigner car il existe beaucoup de variantes.

Le précis : l’Ascenseur

7_5U5UU

Si l’estimation, ce n’est pas votre truc, oubliez tout de suite l’ascenseur : l’idée de ce jeu est de remplir un contrat. Vous annoncez que vous ferez tant de plis, et il faut respecter votre postulat de départ. Certains adorent pendant que d’autres pleurent pour revenir à un bon vieux tarot . . . Ah, les vacances.

L’indémodable : le Trouduc’

Les gens bien élevés l’appellent plutôt le Président. On ne vous fera pas l’offense de vous expliquer les règles : si vous ne les connaissez pas, vous n’êtes pas un vrai Frenchy. On précisera seulement que c’est le jeu parfait quand vous êtes nombreux, car tout le monde sait normalement y jouer (ou devrait être capable de comprendre le jeu en 4 petites minutes).

L’addictif (quand on a compris les règles, apparemment) : la belote, ou pire, la belote coinchée

belote-2014-foot

Si, comme nous, vous n’avez jamais rien compris à la belote, ne vous attaquez pas directement à la belote coinchée, aussi dénommée la coinche, c’est encore pire : vous allez former une bouillie dans votre cerveau qui vous fera vous sentir bête pour l’éternité. Mais si vraiment vous insistez, les règles c’est par ici. Petit conseil d’or pour les vacances : n’invitez pas trop de coincheurs, vous risquez de passer un mauvais été !

Le sans-amis : le solitaire

Bon, si vraiment vous êtes seul, au milieu de la forêt avec des ours et des belettes pour seule compagnie, vous aurez le droit de jouer au solitaire. Mais sur votre portable, au moins, ce sera plus discret.

DÉCOUVREZ ENCORE PLUS D’ACTU FRENCHY !