Skip to content Skip to footer
Par Les Petits Frenchies - Le 12 novembre 2012

L’interview de Maxime, fondateur de MinuteBuzz 1) Pitch: quel est le concept ? MinuteBuzz est un site média indépendant et sans complexe, qui vous propose tous les jours un concentré des sujets les plus divertissants et impressionnants du web. 2) Idée: d’où est-elle venue ? Cela fait très longtemps que j’ai 5000 contacts sur Facebook et j’ai toujours considéré ma page d’accueil comme une super source d’information, une sorte de grand magazine où plusieurs milliers de personnes partagent ce qu’elles trouvent de sympa sur le web. En clair, dès qu’il se passe quelque chose d’intéressant, il y a forcément une personne de mon réseau qui en parle. Début 2010, je décide donc de créer un blog pour permettre à un plus grand nombre d’en profiter. Le trafic a pris très rapidement, à tel point qu’on a décidé avec Laure Lefevre de créer une société autour du projet le 10 novembre 2010. 3) Business revenu: comment créez-vous du chiffre d’affaires ? Une grande partie de notre chiffre d’affaires est issue de la publicité. Dirigée par Mathieu Racine, nous avons une régie en interne qui s’efforce chaque jour d’avoir les campagnes les plus impactantes sur notre site. Notre deuxième source de revenus est basée sur la vente de contenu et la création d’espaces dédiés pour les marques au sein même de minutebuzz.com 4) Futur: quels sont vos objectifs à court terme (- de 6 mois) moyen terme (entre 6 mois et 2 ans) et à long terme (+ de 2 ans)? Dans quelques jours, nous allons lancer un projet communautaire où chaque visiteur pourra créer son compte sur MinuteBuzz, et ainsi, faire buzzer « son » meilleur du web. Une sorte de pinterest mais appliqué aux vidéos et au buzz. Début 2013, nous allons surement partir à l’international avec une ouverture en anglais. Pour ce qui est du long terme à plus de 2 ans … nous verrons bien d’ici là ! Il faut savoir qu’une semaine dans une startup, c’est au moins 1 mois dans la vraie vie 🙂:) 5) Freestyle: dites nous ce que vous voulez ! Quand on me demande ce que c’est de monter une startup, je pense souvent à ce dialogue culte dans Rocky Balboa : « Let me tell you something you already know. The world ain’t all sunshine and rainbows. It’s a very mean and nasty place, and I don’t care how tough you are, it will beat you to your knees and keep you there permanently if you let it. You, me, or nobody is gonna hit as hard as life. But it ain’t about how hard you hit. It’s about how hard you can get hit and keep moving forward; how much you can take and keep moving forward. That’s how winning is done! Now, if you know what you’re worth, then go out and get what you’re worth. But you gotta be willing to take the hits, and not pointing fingers saying you ain’t where you wanna be because of him, or her, or anybody. Cowards do that and that ain’t you. You’re better than that! » Laure (la cofondatrice de MB), elle rigole de mon état d’esprit un peu hargneux – elle dirait plutôt pour conclure pragmatiquement l’itw : à ceux qui nous lisent, « here for you if you need anything », n’hésitez pas à nous contacter.