Skip to content Skip to footer
Par Les Petits Frenchies - Le 24 avril 2013

  L’interview de Fabien Meaudre, fondateur de la marque Le Baigneur. Pouvez-vous nous présenter « Le Baigneur » et son concept ? Le Baigneur, soins de qualité pour homme, a été lancé au printemps 2012. Le concept de la marque  s’articule autour de trois principes : exigence, respect et engagement. 
L’exigence de la qualité : des soins 100% naturels, bio (mention Nature et progrès), privilégiant des ingrédients issus de productions locales, alliant efficacité et savoir-faire traditionnel (la saponification à froid par exemple) et intégralement fabriqués en France. Le respect de la Nature : par souci de cohérence je souhaitais inscrire Le Baigneur dans une véritable démarche de développement durable. Proposer des soins naturels et bio dans des emballages plastiques ça n’a aucun sens à mes yeux. Je pense qu’il est grand temps d’abandonner cette matière. On connaît aujourd’hui l’impact désastreux des emballages plastiques sur l’environnement et l’industrie cosmétique a sa part de responsabilité. C’est aussi pour cette raison que Le Baigneur s’est engagé à reverser  1% de son chiffre d’affaires annuel à l’association Surfrider Foundation Europe et à agir à ses côtés pour la protection et la gestion durable du littoral et de l’océan. D’où l’idée du savon est-elle venue ? Pour mes 25 ans on m’a m’offert un kit pour réaliser ses cosmétiques bio à la maison. J’ai trouvé ça génial et ça m a donné envie de créer une marque de cosmétiques bio pour homme… tout simplement ! Le nom de votre marque a t-il été choisi en rapport avec le film « Le petit baigneur » ? Pas du tout même si j’aime beaucoup le film. Le nom « Le Baigneur » renvoie plutôt à ce personnage souvent peint par Cézanne et Matisse : un homme nu dans un environnement naturel,  évoquant ainsi un sentiment de liberté, de simplicité et de beauté. Où sont fabriqués vos savons ? Nos savons sont fabriqués selon la méthode de saponification à froid par un artisan savonnier en Corrèze. Ce procédé de fabrication est le seul qui permette d’obtenir des savons très doux et naturellement riches en glycérine. Donc rien à voir avec les savons classiques type Marseille ou Alep qui décapent et assèchent la peau. L’emballage de vos savons est si beau que l’on a peur de le déchirer, qui l’a dessiné ? Oui c’est vrai, j’ai remarqué que certains clients n’osaient  pas le déchirer. L’identité graphique du Baigneur est l’œuvre de Léa et Mytil de l’Atelier Muesli. Quel est le bestseller de votre marque ? Le savon exfoliant : la fraicheur de la menthe poivrée associée à la pulpe de coco, exfoliant naturel et doux… après le sport c’est un vrai plaisir ! Comment comptez-vous « claquer le baigneur » des savons vendus par la grande distribution ? Ce n’est pas vraiment notre objectif pour le moment. Comme beaucoup de jeunes marques « made in France » nous avons fait le choix d’un placement haut de gamme et par conséquent nous recherchons plus une distribution dans les grands magasins et concept stores urbains mais aussi les pharmacies et parapharmacies. Mais les savons saponifiés à froid comme les savons Le Baigneur ont un bel avenir devant eux donc j’espère qu’un jour ils claqueront le Baigneur aux savons de la grande distribution ! Quels sont les objectifs futurs (court, moyen, long terme) ? Nous finalisons actuellement la sortie de nos nouveaux produits. Des soins pour le rasage ainsi que des accessoires. Le lancement est prévu pour la rentrée. A moyen et long terme, l’objectif est d’élargir notre gamme et d’augmenter le nombre de point de vente en France et à l’étranger. Sur quelles plages les baigneurs seront-ils les plus nombreux à utiliser vos savons, après une longue après-midi de bronzette cet été ? Ah Le Baigneur est un homme universel ! J’espère qu’on les trouvera sur toutes les plages ! Freestyle : Dites nous ce que vous voulez ! Les Petits Frenchies ont bon goût, je vous le confirme. Du bonheur ! Merci Fabien !  Découvrez la description de la marque Le Baigneur ici.