Skip to content Skip to footer
Par Les Petits Frenchies - Le 20 février 2013

L’interview de Fabrice Richard, fondateur de Calepino. Calepino est une marque de carnets et d’objets de papeterie fabriqués en France qui utilise autant que possible des matériaux 100% recyclés. L’accent est mis sur un design minimaliste et sur une fabrication locale (Nantaise). Le tout a été lancé sur le web en 2011. Idée: d’où est-elle venue ? Après avoir travaillé plusieurs années dans l’univers du web et auparavant dans celui de la fabrication d’agenda, j’ai eu le déclic en 2010 : Créer un modèle de carnet de notes simple, basé sur celui qu’utilisait mon père menuisier dans son atelier. Un carnet de poche à la couverture cartonnée, fonctionnel, sobre et accessible. Et pour que je puisse bien dormir la nuit, limiter le transport et toujours avoir un oeil sur la fabrication, je me suis rapprocher d’une connaissance qui imprime près de Nantes et avec qui je travaille depuis.

Business revenu: comment comptez-vous créer du chiffre d’affaires ?

Le chiffre d’affaires est tout simplement créé via la vente des carnets et d’accessoires Calepino sur la boutique en ligne et les quelques points de vente en France ou à l’étranger. Le carnet a été expédié dans une cinquantaine de pays depuis le lancement de la marque. Je développe aussi de plus en plus les projets de personnalisation en collaboration avec des marques, ou dans le cadre d’évènements particuliers, ou encore pour des entreprises qui souhaitent se faire plaisir ou faire plaisir à leurs clients.

Futur: quels sont vos objectifs à court terme (- de 6 mois), moyen terme (entre 6 mois et 2 ans) et à long terme (+ de 2 ans) ?

A court terme, continuer de faire connaitre la marque et les créations. Mais aussi lancer des nouveaux projets de séries spéciales avec des artistes avec qui je suis en contact. A moyen terme, probablement trouver un associé ou quelqu’un qui souhaite s’investir dans la marque. Sortir de nouveaux formats. A long terme, me dégager un peu de temps libre 😉

Freestyle: dites nous ce que vous voulez !
Parce que je trouve qu’avec le temps son approche est de plus en plus pertinente, et qu’elle devrait être appliquée aujourd’hui dans de multiples domaines,
voici une phrase de Dieter Rams, designer allemand :  « Moins, mais mieux » (« Weniger, aber besser »)
Merci Fabrice ! Retrouvez également la description de Calepino dans notre rubrique Articles.