Skip to content Skip to footer
Par Clelia Spitalieri - Le 23 février 2017

Pas facile à repérer, l’animal, caché dans sa montagne à s’enfiler des tartiflettes revigorantes . Dans la série nos régions ont du talent, et leurs habitants aussi, on vous présente le guide infaillible pour démasquer le Savoyard de Savoie, et pas celui de Haute-Savoie. Comment, c’est quoi la différence ? Tssst, il est temps de s’instruire. Voici les 10 clichés qui font rigoler toute la France (mais la Savoie pas trop).

1. Le Savoyard se déplace avec ses skis

Ou en télésiège quand il est un peu fatigué. Dans une région enneigée dix mois sur douze, on profite des joies de la glisse

2.  Le véhicule du savoyard arbore un autocollant « In Tartiflette We Trust » et « Savoie Libre »

Et par véhicule, on entend les skis bien sûr. Non, en vrai, c’est le deuxième et primordial indice qui vous permettra de le reconnaître (après l’haleine de fromage, évidemment).

3. Annecy ? Connais pas

Et son poing dans la figure ? Vous l’aurez bien cherché aussi : il faut savoir qu’une frontière sanglante existe entre la Savoie et la Haute-Savoie, et qu’Annecy se trouve du mauvais côté de la barrière. Chambéry, ancienne capitale des ducs de Savoie, a longtemps toisé Annecy avant d’éprouver un complexe inverse devant la flambée économique et touristique de sa coquette voisine.

4. Le Savoyard vit dans un chalet au coeur de la montagne

Sans électricité, EDF n’est toujours pas arrivée jusque là. Et puis, pas besoin de frigo, il y a un congélateur géant, là, juste dehors quand tu ouvres la porte !

5. En Savoie, tu peux exercer un métier qui s’appelle « Bouilleur de crus »

Et donc tu peux boire une petite goutte de gnôle, ça dissout le cholestérol, conseil de toubib. Un métier, un vrai.

6. Le Savoyard mange 300 kilos de cochon l’hiver

La preuve ici :

7. Le Savoyard, quand il a mangé trop de cochon, passe au fromage

Beaucoup plus digeste, et ici encore, place à la diversité : Abondance, Beaufort. Chevrotin. Emmental de Savoie. Reblochon de Savoie, Tomme de Savoie. Et pour une fois, nous aussi on aimerait bien être Savoyard.

8. Le Savoyard est l’ami des animaux

Quelques chèvres, une vache pour le fromage et un cochon pour la charcuterie. Ah oui, et un chien de traîneau, bien sûr.

9. Le Savoyard est un indépendantiste

Comme tous ces peuples régionaux sur qui pèsent des clichés à la peau dure : Bretons, Corses, Basques … Coïncidence ? En tout, il n’aime pas beaucoup le « colonisateur français ». Et si vous souhaitez rejoindre le mouvement, il est fortement recommandé de visionner le clip de campagne ci-dessous (attention, personnes fragiles ou cardiaques, s’abstenir).

10. « Ohhh vaiinnn Dieu » mais comment qu’y parle ?

Petite et dernière leçon pour reconnaître un Savoyard et se fondre dans le paysage, le langage :

  • Placez des « y » de partout.
    Exemple : Faut y faire ; Y neige ; Ca va t’y? ; Qué t’y dit?
  • Finir ses questions par « ou bien? Exemple : On fait les diots au vin blanc ou bien? ; On boit la goutte ou bien?
  • Remplacer « encore » par « mé ». Exemple : T’as mé fait la rioule toute la nuit ! ; T’es mé rentré à point d’heure !

Si après ça vous ne savez toujours pas distinguer le Savoyard du Haut-Savoyard, c’est qu’t’y pas bien doué ou bien ? 

DÉCOUVREZ ENCORE PLUS D’ACTU FRENCHY !