Skip to content Skip to footer
Découvrir !
Par Franck Bezairie - Le 21 avril 2021

Il est de ces initiatives – françaises de surcroît – qui nous rendent non pas très ni super mais… méga optimistes. Le mouvement Climate act en fait partie ! 

Car côté climat justement, on ne vous apprend rien, il y a urgence. C’est qu’il se réchauffe, et plutôt rapidement ! La température a déjà augmenté de 1,2°C et si nous restons les bras ballants, nous y ajouterons quasiment 4°C à la fin du siècle… Climate act est là et s’entoure d’un panel de marques françaises pour dire STOP ! Présentation du mouvement à travers les mots de son Fondateur, Nicolas Reboud.

  • Bonjour Nicolas, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour, je suis Nicolas Reboud, PDG et co-fondateur de Shine, le compte pro des indépendants et petites entreprises. 

Shine, c’est aussi une entreprise de 100 personnes, qui travaillent au quotidien pour une seule chose : construire une banque responsable. Nous voulons, d’une part, simplifier le quotidien des entrepreneurs, et d’autre part, être une force positive pour la société et l’environnement. C’est dans cette optique que nous mesurons notre empreinte carbone, et que nous avons mis sur pied le Climate Act, avec plus de 80 autres entreprises en croissance.

  • Peux-tu nous parler de Climate Act ? 

Le Climate Act, c’est un mouvement inédit, tant dans son sujet que son ampleur. Concrètement, ce sont plus de 80 entreprises françaises en croissance qui s’engagent pour lutter contre le dérèglement climatique. Et pour cela, nous prenons trois engagements très concrets : nous mesurons notre empreinte carbone en réalisant un bilan carbone complet, nous en publions les conclusions, et nous limiterons nos émissions de CO2.

Aujourd’hui, seules les entreprises de plus de 500 employé·e·s sont tenues de faire un bilan carbone, et un bilan partiel qui plus est. Nous pensons que c’est insuffisant et qu’il faut aller plus loin. Nous nous engageons donc à le faire même si nous sommes moins de 500 employé·e·s. Quant aux entreprises qui sont déjà au-dessus de ce seuil, elles s’engagent à faire un bilan complet et pas seulement partiel.

Le message que nous voulons faire passer, c’est que le bilan carbone n’est pas une question réglementaire, c’est une question d’engagement. C’est la première étape pour mener une politique de réduction de nos émissions efficace, et nous ne pouvons plus attendre pour nous engager dans la lutte contre le dérèglement climatique.

  • Qui dit “climat”, dit “urgence”… pourquoi exactement ? Quelle sont-elles exactement ?

Sur ce point, il est important de regarder ce que disent les scientifiques. Et leur message est très clair : si nous voulons maintenir l’augmentation de la température à 1,5°C, nous devons diviser par deux nos émissions de CO2 d’ici 2030, puis les diviser à nouveau par 3 d’ici 2050. Si nous ne réduisons pas drastiquement et rapidement nos émissions de CO2, alors le climat se réchauffera de plus de 1,5°C voire de plus de 2°C. 

Concrètement, un climat qui se réchauffe de 2°C ou plus, ce sont notamment plus d’événements climatiques extrêmes : sécheresses et inondations, canicules et gel… Pour vous donner un exemple concret et récent : l’épisode de chaleur fin mars suivi de l’épisode de gel début avril, qui a ravagé une grande partie de l’agriculture française il y a quelques jours est rarissime. C’est le premier depuis plusieurs décennies. On estime qu’il va devenir de plus en plus fréquent, précisément à cause du dérèglement climatique. 

Les scientifiques sont unanimes : pour éviter cela, nous devons agir vite et fort. 

  • Quel(s) rôle(s) peuvent jouer les entreprises françaises dans ce cadre-là ?

Tout le monde a un rôle à jouer dans cette lutte : les individus, les entreprises et les collectivités – État, villes, régions… Nous devons collectivement diviser nos émissions de CO2 par deux d’ici 2030. Il faut être clair : aucun ne sera suffisant seul, mais les efforts de tous sont nécessaires pour atteindre l’objectif. C’est pour cela qu’il est important que les entreprises mesurent leurs émissions le plus rapidement possible, pour pouvoir s’engager dans une politique concrète de réduction.

  • Quels types d’actions doivent-elles mettre en place ?

La règle, c’est : mesurer, réduire, compenser. La première chose à faire, c’est de mesurer ses émissions, en réalisant un bilan carbone complet. C’est un processus relativement simple (surtout pour des entreprises de petite taille) et très instructif : il permet d’identifier les principaux postes d’émissions de gaz à effet de serre.

Après cela, on peut réduire efficacement ses émissions. Il y a évidemment des points communs à toutes les entreprises : réduire l’usage de l’avion, réduire l’usage de la voiture, inciter à consommer des repas végétariens, réduire les achats polluants… Après, chaque entreprise a ses spécificités, et son bilan carbone lui permettra d’agir efficacement. C’est pour cela qu’il est important qu’un maximum d’entreprises le réalise le plus tôt possible.

  • Qui comptez-vous au sein de Climate Act ?

Nous sommes très heureux de voir l’engouement que le mouvement a suscité ! Nous sommes près de 100 signataires ! Nous retrouvons tous les secteurs et toutes les tailles. Par exemple : Luko, Swile, Spendesk, Alan, Le Slip Français, Showroomprivé, Morning, Back Market, Vestiaire Collective, Pretto… et Shine, bien sûr !

  • Comment et sur quels critères une entreprise peut-elle rejoindre le mouvement ?

Le critère numéro 1, ce sont les 3 engagements : réaliser un bilan carbone complet, en publier les conclusions, et limiter ses émissions. Nous avons principalement rassemblé des entreprises en croissances pour le moment, mais le mouvement est ouvert à toutes les entreprises qui veulent s’engager pour le climat. Plus nous serons nombreuses à montrer qu’il faut agir concrètement et rapidement, plus nous nous donnerons une chance de relever le défi climatique.

  • À quoi ressemble l’entreprise engagée de demain ?

Je ne pense pas que ce soit à moi de définir ce qu’est une entreprise engagée. En revanche, ce que je peux vous dire, c’est que nous avons besoin qu’un maximum d’entreprises s’engagent dans la lutte contre le dérèglement climatique. C’est indispensable si nous voulons respecter les Accords de Paris, et maintenir l’augmentation de la température à 1,5°C.

  • Un mot à ajouter pour les Frenchies qui nous lisent ?

Il nous reste 9 ans pour diviser nos émissions par 2 et éviter une catastrophe. Si nous nous y mettons toutes et tous, nous pouvons y arriver.

« Si nous nous engageons au quotidien depuis notre création pour lutter contre l’impact des appareils tech sur l’environnement, il nous apparaît indispensable de prendre en compte également notre propre impact sur le climat en tant qu’entreprise, qu’il soit direct ou indirect. Chaque entreprise devrait le faire et dès cette année, c’est pour cela que nous sommes signataire de cette tribune ! » Back Market

« Vouloir avoir de l’impact c’est bien, mais se donner les moyens de le mesurer concrètement c’est ce qui va vraiment changer la donne. Nous sommes persuadés que c’est dans ce sens là que des entreprises en forte croissance comme la nôtre doivent s’engager. » Luko


Voici la liste des 106 premiers signataires de Climate Act : 900.care, 2050, Ad Vitam, Agreenculture, Alan, Alegria.tech, Amenitiz, Armis tech, AXIOMA, Back Market, Big Mamma, Barnabe.io, Blablacar, Bluedigo, BonneGueule, Braxton, Breega, Buster.ai, Captaincontrat, Castalie, Caval, Cityscoot, Cleany, Colis Privé, Comparadise, Convelio, Crystalchain, Daphni, e-attestations.com, Eldorado, Ethikdo, Evaneos, Finfrog, Foodles, Formalizi, Gallia, Green-Got, Gymlib, hemea, Heuritech, Hiflow, HubCycle, Hublo, ilek, Insideboard, Iroko, Isahit, Jenji, Kard, Le Petit Ballon, Le slip français, Legalstart, Leocare, Luko, Malt, Meilleursagents, MiiMOSA, Monsieur Tshirt, Morning, Myeasyfarm, OCUS, Ohbibi, Ombrea, Omie, Openclassrooms, Ouihelp, Ovrsea, Payfit, PayPlug, Phenix, Plast’if, Platform.sh, Pretto, Proprioo, Rosaly, Rzilient, Save Market, Scality, Sellsy, Sendinblue, Sereema, Shine, Showroomprive, Snapdesk, Spareka, Spendesk, Splio, Storefront, Swan, Sweep, Swile, Talent.io, Tchek, Testamento, Transaction Connect, Tudigo, Typology, Ulule, Vestiaire Collective, Wedogift, Welcome to the jungle, Wemind, Wenabi, XAnge, Yemanja, Ynsect.

Découvrir !