Skip to content Skip to footer
Par Clelia Spitalieri - Le 14 juin 2016

On s’est amusés à lister le pire des expressions ou jeux de mots bien pourris idiomatiques de la France ! Le genre de réponse que vous balancez quand vous êtes en manque d’inspiration, mal luné ou pas d’humeur à faire un petit effort d’inventivité. Le genre de phrases, aussi, qui sort six fois par jour de la bouche de votre commerçant, et auxquelles vous vous sentez invariablement obligé de répondre par l’expression consacrée sous peine de passer pour un rustre. 

1. « Ça va ? Comme un lundi … »

Cette réponse obligée a surement fait rire beaucoup d’employés de bureau. Dans les années 70. Soit. Alors oui, elle vous évite de raconter votre week-end à votre voisine d’open-space hystérique le lundi matin, mais un simple « ça va, merci » fonctionnera tout aussi bien !

2. « Ton père il est pas vitrier »

Cette super blague semble vieille comme Hérode, et signifie en gros que le vitrier fabrique des vitres et que ton père, il te fabrique toi donc si ton père est vitrier il se pourrait que tu sois une vitre. Voilà. Vous ne riez toujours pas ? Alors on bannit cette expression « naze ».

3. « Ça tombera pas plus bas »

Merci pour cette intervention utile. Je l’aurais pas deviné tout seul. Le nombre de mots et de salive qui pourraient être économisés, franchement.

4. « À + dans le bus ! »

Pourquoi le bus et pourquoi pas « À + l’anus  » après tout, ça rime aussi. Et c’est déjà nettement plus drôle !

5. « Et mon cul c’est du poulet ? 

Cette expression de toute beauté exprime un certain doute devant les propos de votre interlocuteur. Ses origines ? Toutes aussi obscures les unes que les autres. On retient pourtant celle d’une déformation de la phrase bretonne : mad ket’ch y-â poulenn signifiant « demain, il fera beau ». Or, la Bretagne étant connue pour être une région très pluvieuse, cette affirmation est ironique et signifie plutôt « C’est ça, tu te moques de moi ». Voilà, c’est à cause des Bretons, encore et toujours.

6. « Ça fait zizir »

giphy-19

Une bonne raison de rétablir la peine de mort, d’après nous.

7. « Merki »

Pareil, même famille, même combat que « zizir ». Ça mérite la corde.

8. « Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d’alu ! »

C’est so 1990 !! Si vous avez moins de 40 ans, vous n’avez aucune excuse. Au placard la pub pourrie !

9. « Grosso merdo »

giphy-21

Si vous avez des pistes, faites-nous signe, on cherche toujours l’auteur de cette blague misérable pour l’extrader au Groenland, là où personne ne l’entendra.

10. « C’est la porte ouverte à toutes les fenêtres »

Ne cherchez pas de signification, ça ne veut absolument rien dire (et ne venez pas nous dire, si, c’est la porte ouverte à tous les excès, ça ne marche pas) ! Cette invention magistrale de Gad Elmaleh est pourtant restée très ancrée dans le patrimoine français des expressions pourries.

Allez, cool Raoul on se bigophone plus tard.

DÉCOUVREZ ENCORE PLUS D’ACTU FRENCHY !